‹ Retour Catamarans

LEOPARD 40 (VENDU)


Description

Magnifique exemplaire 3 cabines propriétaire 2015; présentation et état irréprochables! Visible France Sud, caréné 2021, prêt pour saison 2021 ou départ grande croisière immédiat. Gros armement (chauffage, électronique renforcée, génaker...).

EXTRAIT DE L'ESSAI MULTICOQUES MAGAZINE
Un essai dynamique venté et positif
La Baie des Anges est connue des régatiers pour ses petits airs, pourtant elle nous gratifie à chaque essai de Leopard de conditions soutenues. Pour cette découverte du 40’, il s’agira de 20 à 35nd de WNW. Le génaker préparé dans le port sera vite relégué dans le cockpit avant (une utilisation sans doute, pas prévue, mais pertinente !) car un gros Mistral de printemps souffle ses 45nd au large et nous envoie déjà 20 nd à 9h30 du matin. Grand voile haute et génois déroulé, le Leopard démarre vaillamment et montre une belle vivacité. Les premières sensations sont bonnes, la barre est légère et les transmissions à câbles offrent un contact sensible avec les appendices. Le bateau est bien équilibré et ne rechigne pas à pointer dans le vent. Nous ne cherchons pas à titiller l’angle maximum de remontée contre ce clapot revêche, mais plutôt un bon compromis avec la mer au bon plein rapide (7,5-8nd) à 55-60° du vent. Pendant l’heure et demie suivante, le NW ne cessera de monter en creusant la mer. Le 40’ accélère bien dans les sillons entre les lames et franchit les crêtes avec agilité. La plateforme est animée de mouvements, bien sûr, mais ils sont amortis et le tangage reste de faible amplitude ; à l’intérieur, la vie du bord n’est pas perturbée. La spatule frontale de nacelle assez marquée décapelle parfois une vague, mais sans brutalité, la finesse des entrées d’eau, la garde au sol et l’équilibre général du cata lui permettent de franchir tête haute l’exercice du prés par mer agitée. Nous lançons la prise de ris juste avant l’arrivée des grosses rafales à plus de 30nd en poursuivant notre route au même cap sous génois seul. Après avoir ouvert en grand la GV (il y a deux palans dont les écoutes reviennent en German sheet au poste), la bosse unique est reprise au winch électrique sans difficulté particulière, il convient cependant de rester attentif et précautionneux pendant la manœuvre, surtout pour l’étarquage final. Le 40’ se relance vivement et il faut maintenant réduire devant. L’angle de retour de la bosse d’enrouleur est parfaitement adapté à celui du winch de manœuvre : filer l’écoute à la main, reprendre le nombre de tours souhaités, reborder et le tour est joué. Le Mistral monte sérieusement en gamme et tutoie les 35nd ; les 2 manœuvres ont été effectuées proprement et "juste à temps " comme il se doit en essai ou nous cornaquons les bateaux un peu plus fort que ne le fera le navigateur avisé qui aura anticipé et réduit bien avant ces valeurs. Même mené à la dure, le 40’ montre une belle stabilité latérale et ne passe jamais sur sa barre. Il est possible de virer contre la mer forte, la vitesse et le plan anti dérive permettent un pivotement rapide et un passage franc de l’axe du vent. Au largue, le bateau maintient une bonne vitesse (9-12nd), les sensations de barre sont agréables avec le ressenti d’une bon effet directionnel dans ses conditions. Les drisses rendent un peu (les bloqueurs sont bien dimensionnés), il faudra appeler le Dyneema à la rescousse pour la GV et le foc. Cette cavalcade a mis en évidence les qualités dynamiques du bateau, sa cohérence et sa maniabilité. En fin d’après midi, nous profitons d’une accalmie pour envoyer le génaker ; le Leopard fait preuve alors d’une belle glisse relax avec des pointes à 12nd dans 18nd de vent (mesure montre Garmin Quatix), pas mal pour un confortable de 12 mètres !
Conclusion
Le Leopard 40’ est vivant et facile à utiliser, il est bien voilé, mais reste tolérant dans les risées avec une belle sécurité. On retrouve chez lui les qualités d’évolution du 39’ avec un volume intérieur supérieur. Notre unité d’essai était le N°2, donc presque un prototype, il n’est pas étonnant de noter quelques imperfections de finition et de mise au point qui disparaîtront de la série ; le bateau est bien né et devrait plaire. La motorisation de 2x29cv est suffisante, mais devra être accouplée à des hélices modernes et repliables, ce qui n’était pas le cas pour notre bateau d’essai monté en hélices fixes .

_

Baie vitrée coulissante pas à la hauteur
Plateaux de couchette à renforcer
Fixations des charnières de placards fragiles
Capots ouvrant frontaux du carré durs à manipuler
Filières arrière trop basses

+
Comportement dans le coup et lisibilité technique
Pertinence du plan d’aménagement
Qualité de la robinetterie et vaigrages clipsés
Réfrigérateurs tiroirs très efficaces
Courtoisie dans les descentes et lumière rouge au poste de barre




Les concurrents
Modèle : Lipari 41 évolution Nautitech 40’ Lagoon 40S2
Constructeur : Fountaine Pajot Bavaria Lagoon
Architecte : O.Racoupeau M.Lombard VPLP
Surface de voilure au près 89,5m2 92m2 84m2
Poids 7,6t
Prix Ht en € : 253 000 282 000 259 000

FICHE TECHNIQUE
Architectes : Alexander Simonis/Martin Voogt
Constructeur : Robertson /Caine (Afrique du sud)
Longueur : 11, 99m
Flottaison : 11, 62m
Largeur : 6,72m
Tirant d’eau : 1,17m
Poids : 9340kg
Hauteur sous nacelle : 0,78m
Tirant d’air : 19,45m
Surface GV : 56,4m2
Génois : 39,5m2
Genaker : 94m2
Motorisation : Yanmar 2x29cv
Transmission : saildrive en position avant
Hélices : tripales fixes
Eau : 780l
Fuel : 360l
Eaux noires : 110l
Prix : 275 000€HT
Principales options en €HT :
Hélices repliables Bruntons : 3452
Rideaux occultants salon : 2917
Pack électronique avec pilote automatique : 10 357
Pack électrique (câbles de quai/prises intérieures) : 4643
Chargeur : 1060
4 panneaux solaires de 70W :5595
Dessalinisateur Spectra 63l/h : 17 560
Bout dehors et genaker : 5357
Transport (USA ou Europe)+ livraison : 53 757
Prix du bateau essayé (version propriétaire) : 401 917€HT


Informations

Chantier LEOPARD CATAMARANS
Modèle Leopard 40
Année 2015
longueur hors tout 11.99 m
largeur 6.72 m
Tirant d'eau 1.17 m
déplacement 9340 kg
architecte morrelli & melvin
dérives ailerons
materiaux sandwich balsa verre poly/vinylester
état général excellent

Motorisation

nombre de moteurs 2
type Inboard
modèle/marque Yanmar 3YM30
système de transmission saildrive
puissance 2X30
année 2015
type d'hélice tripales repliables Bruntons

Gréement et Voiles

hauteur du mât 19.45 m
grand voile 57 m²
génois 39.5 m²
spinnaker 94 m²

Aménagement

de salles de bain 2

Electronique

gps raymarine
cartographie électronique macsea
AIS Oui
Radio Oui
Haut-parleurs de cockpit Oui
Radar Oui
Loch speedomètre Oui
Sondeur Oui
VHF Oui
Pilote automatique Oui
Traceur Oui

Réservoirs

Réservoir d'eau 2x780L
Réservoirs de carburant 2x360L
Réservoirs des eaux noires Oui

Contacter l'annonceur

Petites annonces similaires